Le 29 janvier 2019, le président de l’USF rappelait au nouveau président de l’OEB la demande d’une amnistie pour les syndicalistes de l’OEB. Suite à cela, le Président de l’OEB vient de prendre contact avec notre camarade Laurent Prunier. L’Office européen des brevets est secoué par des faits inquiétants : licenciement de représentants du personnel, enquête interne préoccupante sur la situation du personnel…

L’OEB a fait l’objet d’une enquête interne dont les résultats inquiétants ont fait réagir l’USF. Par une lettre datée du 29 janvier 2019, l’USF a attiré l’attention de M. Campinos sur la perception négative des procédures disciplinaires abusives – et pour plusieurs d’entre elles encore non résolues – à l’encontre de représentants du personnel ou syndicaux à l’OEB et sur les souffrances personnelles que la situation entraîne encore. Dans l’intervalle, une enquête interne a été menée à l’OEB et elle semble révéler des résultats très inquiétants, demandant qu’une analyse soit menée conjointement par le président de l’OEB et la représentation du personnel de l’OEB / SUEPO.

Il est donc crucial que la situation soit débloquée pour permettre au personnel impliqué de pouvoir aller de l’avant.

La lettre de rappel du 29 janvier 2019

La lettre du 26 novembre 2018 réclamant l’amnistie à l’OEB pour l’ensemble des affaires de nature politique.